Blog

La croissance économique suisse dépend-elle de l’huile de colza ?

Les États-Unis constituent le deuxième plus grand marché de la Suisse après l’Europe. Si le marché américain devenait plus difficile d’accès, la Suisse devrait exploiter l’immense potentiel des marchés asiatiques, à forte croissance, par des accords de libre-échange. Pourtant, le lobby agricole suisse s’oppose résolument à un accord de commerce extérieur avec l’Indonésie.
Plus...

L’enjeu politique du gymnase

La pomme de discorde : le taux de maturités – Partie 1

L’ouverture de la procédure d’admission à l’école secondaire (gymnase ou collège) provoque toujours des discussions sur le taux de maturités idéal. Le débat est souvent émotionnel, car ce sont les élèves, les parents, les enseignants et leurs sensibilités qui se retrouvent au cœur des tensions. Cependant, imposer des quotas rigides ou sous-estimer le potentiel de la maturité professionnelle peuvent mener à de mauvaises décisions.
Plus...

Soutenir la création d’entreprises

Dans le cadre de la réforme des prestations complémentaires, le Conseil fédéral propose d’interdire le retrait des avoirs du 2e pilier pour fonder sa propre entreprise. Selon ses estimations pour 2030, cette mesure permettrait une économie de 20 millions de francs, comparés à des dépenses totales des prestations complémentaires de 6,9 milliards de francs. Un mince bilan, qui de plus, paraît très optimiste.
Plus...

La crise du tourisme de montagne en Suisse

Les ajustements structurels sont aussi en retard que les réformes.

Hôtels, restaurants et remontées mécaniques ne peuvent pas compenser leur désavantage de coût par l’achat de prestations à des prix plus avantageux à l’étranger. Les touristes venant de la zone euro hésitent à venir en Suisse, et beaucoup de résidents partent à l’étranger en raison du franc fort. Le tourisme de montagne est beaucoup plus affecté que le tourisme urbain. Une mutation structurelle est nécessaire pour que la branche devienne concurrentielle.
Plus...

Une bonne nouvelle salariale, mais il faut encore agir

Une prise de position libérale après la Journée des femmes

La bonne nouvelle pour commencer : la tendance est positive. Diverses sources montrent que les salaires réels des femmes (+ 50%) augmentent bien plus vite que ceux des hommes (+ 30%) depuis plus de 20 ans. Comme les jeunes femmes sont aujourd’hui mieux formées que les hommes, cette évolution se poursuivra longtemps. Cependant, il reste de nombreux obstacles à surmonter sur le chemin de l’égalité.
Plus...

Les privatisations ne sont pas une fin en soi

Le manque d’attention aux conditions-cadres conduit à des tentatives de privatisations «ratées»

Les entreprises publiques ne sont pas des «poules aux œufs d’or», sans risques. Ce constat devrait être clair, au moins depuis la crise immobilière des années 1990, lorsque plusieurs banques cantonales avaient eu besoin d’un sauvetage étatique. Pourtant, des arguments indéfendables contre la privatisation sont encore invoqués de nos jours.
Plus...

Concentration des efforts dans l’enseignement supérieur suisse

La Suisse pourrait devenir une exportatrice de formation d’envergure internationale

L’Etat a raison d’investir dans la formation de ses citoyennes et citoyens. Néanmoins, lorsqu’il n’y pas de concurrence, l’efficience et l’excellence sont en reste. La dépolitisation de la formation suisse serait un bon moyen pour en hausser le niveau.
Plus...

Folklore ou progrès ?

Le service universel prescrit dans la loi sur la poste n’est plus adapté au monde actuel.

La loi sur la poste vise à ce que soient proposés à la population et à l’économie des services postaux bon marché et de haute qualité de même qu'un service universel comprenant un service de paiement. Pour ce faire, la loi détermine les types et la nature des services que la Poste suisse doit offrir dans le cadre du service universel, et cela, de manière économiquement viable. Le service universel actuellement prescrit est-il adapté à aujourd'hui et le sera-t-il dans les années à venir ?
Plus...

«Rompre avec les pointes de trafic grâce à des tarifs différenciés»

Les avantages et l'acceptation de la tarification de la mobilité

L’augmentation du trafic s’est découplée des paramètres économiques et démographiques qui servaient de base. On est donc confrontés de plus en plus souvent à des difficultés aux heures de pointe. Une solution, la tarification de la mobilité, est en discussion. Daniel Müller­-Jentsch d’Avenir Suisse explique les raisons pour lesquelles on a besoin de davantage de financement par les utilisateurs ainsi que des tarifs variables.
Plus...

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère ?

Si les Etats-Unis devaient tourner le dos aux chaînes de création de valeur, d’autres pays prendraient leur place

Les répercussions globales et nationales de la nouvelle politique américaine sont une source d’incertitude dans le monde entier. Les médias spéculent sur des bouleversements de l’activité économique mondiale. Une chose est claire : face au protectionnisme du président Trump ce sont les consommateurs américains qui passeront à la caisse.
Plus...

Politique énergétique : les monopoles nuisent aux consommateurs

Le double rôle de l’Etat, comme régulateur et propriétaire, sur le marché de l’énergie est au détriment des petits consommateurs

La privatisation d’entreprises électriques pourrait désamorcer les conflits d’intérêts, qui barrent la route à une gouvernance responsable. Dans le contexte actuel, espérer une valorisation des entreprises publiques d’énergie et des gains importants dans ce secteur reviendrait à ignorer les lois du marché.
Plus...