Un avenir économique pour les régions de montagne

Stratégies pour les Alpes et l’Arc jurassien

Les régions de montagne suisses sont économiquement sous pression. Le tourisme et le secteur de la construction, deux piliers de l’économie alpine, sont en crise. La nouvelle étude d’Avenir Suisse (version complète disponible en allemand et résumé en français) montre comment renforcer les chaînes de création de valeur existantes et en générer de nouvelles. Parmi les solutions possibles : le développement de nouveaux modèles d’affaires, la mobilisation de «ressources externes», notamment en intégrant mieux les propriétaires de résidences secondaires, ou le dépassement du morcellement des petites structures par la création de communautés de vallée. Ce faisant, chaque région doit développer une stratégie spécifique et un profil économique particulier.
Plus...

RPT 2 – Pour une revitalisation du fédéralisme suisse

La structure fédéraliste de l’Etat contribue à une large acceptation par les citoyens du système étatique suisse, dans un monde globalisé. Afin de pérenniser ce facteur-clef de succès de notre pays, la nouvelle étude d’Avenir Suisse «RPT 2» (version complète disponible en allemand et résumé en français) appelle à une revitalisation fondamentale du fédéralisme suisse. Les conditions des transferts financiers entre cantons doivent être clarifiées et il faut une séparation plus claire des tâches entre la Confédération et les cantons. Une stratégie de décentralisation globale devrait permettre d’augmenter l’autonomie et la marge de manœuvre des cantons.
Plus...

L’indice de liberté 2016 d’Avenir Suisse : de nouveaux indicateurs et un graphisme repensé

Une approche interactive pour une comparaison des libertés civiles et économiques dans les cantons suisses

Publié annuellement, l’indice de liberté d’Avenir Suisse compare les cantons selon différents critères de liberté. Par rapport aux années précédentes, l'édition 2016 a été enrichie par de nouveaux indicateurs libéraux. Le canton d’Argovie arrive de nouveau en tête, alors que Genève occupe toujours la fin du classement. Le graphisme a également été repensé : son caractère interactif facilite les comparaisons et permet à chacun d’établir son indice de liberté personnel pour les cantons.
Plus...

Le mythe de la poule aux œufs d’or

Un programme de privatisations pour la Suisse

La Suisse possède un portefeuille bien garni de participations étatiques dans de nombreuses entreprises. Les risques financiers de ces entreprises, de plus en plus confrontées à une concurrence et à des marchés internationaux, sont assumés par les contribuables. Avec cette nouvelle publication, Avenir Suisse relance la nécessaire discussion sur les privatisations: quels risques d’entreprises peut-on faire supporter par les contribuables suisses? Dans quels cas une privatisation serait-elle souhaitable, économiquement et politiquement?
Plus...

Finances fédérales à l’épreuve

1ère partie : Renforcer, et non pas relâcher, le frein à l'endettement

La Suisse fait figure de havre de stabilité en matière de politique budgétaire, mais des dépenses croissantes font augmenter la charge pour l’Etat. Dans ce contexte, certains plaident pour un assouplissement du frein à l’endettement, bien que ce dernier ait fait ses preuves. Cependant, la population suisse soutient le mécanisme du frein à l’endettement sous sa forme actuelle et reste prudente en matière de dépenses publiques, comme l’indique le sondage réalisé par Avenir Suisse en collaboration avec l’institut de recherches Sotomo. Au vu des perspectives difficiles, le frein à l’endettement devrait même être renforcé. Selon les résultats du sondage, il faudrait en priorité économiser au niveau de l’administration et de l’agriculture.
Plus...

Pour une Suisse ouverte aux échanges commerciaux

Une stratégie en trois piliers pour le commerce extérieur du pays

En tant que petite économie ouverte, la Suisse gagne la plus grande partie de ses revenus à l’étranger. Dans sa publication «Pour une Suisse ouverte aux échanges commerciaux», Avenir Suisse propose une stratégie en trois piliers pour le commerce extérieur de la Suisse, afin de garantir durablement la prospérité : la poursuite et l’approfondissement de la voie bilatérale avec l’UE, le développement des accords commerciaux existants et la conclusion de nouveaux accords de libre-échange avec des pays hors UE, ainsi que l’ouverture du marché intérieur, en particulier dans le secteur des services et l’agriculture.
Plus...

Taux d’intérêt négatifs : une expérience à l’issue incertaine

La répression financière comme menace réelle

Les taux d’intérêt nominaux négatifs représentent un changement dans la politique monétaire internationale et les risques qui y sont associés sont difficiles à estimer. Les assurances sociales en particulier ne sont pas préparées à un contexte de taux extrêmement bas. Dans ce domaine, le besoin d’action est urgent. Malgré des possibilités d’endettement avantageuses pour l’Etat, il est dans l’intérêt des prochaines générations de maintenir le frein à l’endettement.
Plus...

CH 1995 2035

Tendances globales, défis nationaux, solutions libérales

Avenir Suisse présente une analyse graphique de la situation de la Suisse dans la nouvelle publication en ligne «CH 1995 2035 – Tendances globales, défis nationaux, solutions libérales».
Plus...

De nouvelles mesures pour les soins aux personnes âgées

Monitoring des cantons 7: Organisation et financement d'une mission toujours plus importante

Le thème des soins aux personnes âgées concerne les jeunes, car d’ici à 2035 le nombre de personnes de grand âge (80 ans et plus) par rapport à la population active augmentera de 70%. Notre 7ème Monitoring des cantons analyse la structure des soins aux personnes âgées dans les 26 cantons et montre qu’une économie de 1,9 milliard de francs par an pourrait être réalisée, si toutes les organisations de soins aux personnes âgées travaillaient au moins au niveau d’efficacité de la moyenne suisse. Pour identifier le potentiel d’optimisation, une vue d’ensemble est nécessaire évaluant aussi bien les coûts que l’organisation et le financement.
Plus...

Sortir de la jungle réglementaire II

Apprendre des expériences étrangères

Notre publication sur l'inflation réglementaire et les mesures visant à l'endiguer est maintenant disponible en français. Dans ce nouvel «avenir débat» intitulé «Sortir de la jungle réglementaire II», Peter Buomberger et Tobias Schlegel analysent les différentes approches pratiquées à l’étranger pour lutter contre une réglementation excessive. Ils font une série de recommandations pour la Suisse telles que des règles «One-in-one-out», une date d’expiration pour les nouvelles lois, une approche «zero-based-regulation» ou un frein à la réglementation.
Plus...

Croissance – Pourquoi, combien et comment ?

Nouvelle publication avec poster en supplément

L’économie peut-elle croître indéfiniment ? Jusqu’où une croissance continue nous mènera ? Le nouvel avenir spécial «Croissance – Pourquoi, combien et comment ?» (avec le poster «Effets et bienfaits» en supplément) réunit des articles sur un thème qui nous concerne tous mais qui reste difficile à appréhender. Malgré un produit intérieur brut en continuelle croissance durant la dernière décennie, la lassitude de la prospérité et un certain scepticisme à l’égard de la croissance semblent se répandre dans nos sociétés. Notre publication expose ce que nous devons à la croissance économique, mais également comment celle-ci doit être organisée de manière responsable.
Plus...

Comment situer la Suisse?

Un calendrier sur la situation du pays en 24 graphiques

Le calendrier 2016 d'Avenir Suisse présente différents faits et chiffres concernant la Suisse, à l’aide de 24 représentations graphiques. Certains graphiques illustrent des faits connus sous une nouvelle perspective, d’autres remettent en question des préjugés courants.
Plus...

Bilatérales – what else ?

Rester soi-même malgré l'interdépendance

En termes économiques, les Accords bilatéraux avec l’Union européenne (UE) ont profité à la Suisse. Les PME, les consommateurs et la classe moyenne font partie des gagnants, tout comme les grandes entreprises. La dénonciation des Bilatérales représenterait un risque important, car les relations entre la Suisse et l’UE ont atteint un degré d’imbrication sans précédent ; la Suisse ne peut plus revenir au point de départ. Des alternatives adéquates manquent également.
Plus...