La Suisse sur la voie de la gérontocratie ?

L’âge du votant médian (celui dont la moitié des autres votants est plus élevé et l’autre moitié plus bas) est de plus en plus élevé en Suisse : il sera bientôt de 60 ans et ne cesse d’augmenter. Ceci s’explique par le taux de participation plus élevé des personnes âgées (les électeurs de 80 ans et plus sont les plus assidus), le vieillissement général de la population et le fait que les étrangers établis, en moyenne plus jeunes que le reste de la population, n’ont pas le droit de vote. En conséquence, le résultat des votations est toujours plus tributaire du vote des aînés. Est-ce un problème pour la démocratie directe suisse ?
Plus...

Cinq arguments en défaveur des Fonds souverains

L’idée des Fonds souverains ne convainc pas et ce, peu importe la façon dont on la présente. Sa réalisation mettrait sérieusement en danger l’indépendance de la BNS en matière de politique monétaire. Celle-ci serait influencée par une lutte incessante pour la redistribution et, donc, par des querelles politiques et des rivalités revendicatrices permanentes.
Plus...