Le franc ne tend pas à se renforcer que depuis le début de la crise de l’euro. Depuis la fin du système de taux de change fixes en 1971, sa réévaluation continue face à l’euro et au dollar oblige les entreprises exportatrices à garder une longueur d’avance sur la concurrence internationale en termes d’efficience, de pouvoir d’innovation et de savoir-faire. C’est ce que montre le graphique principal du poster inclus au nouvel avenir spécial «Franc fort et compétitivité».Hauptgrafik-Frankenstärke_FR_1200px

L’aura du franc comme valeur refuge particulièrement sûre en temps de crise n’a influencé ni les taux d’inflation en hausse durant la crise pétrolière des années 1970, ni la crise immobilière domestique des années 1980, ni la crise économique et financière qui a aussi mis les banques dans le pétrin. Le franc reste une monnaie attractive, parce que stable, bien qu’il y ait toujours eu des phases de sous-évaluation (par parité de pouvoir d‘achat): ainsi, l’euro a d’abord été l‘«euro cher» juste après son introduction en tant qu’espèce. Cette phase a cependant seulement été de courte durée.

Par le passé, l’industrie suisse d’exportation n’a pu se reposer sur ses lauriers qu’en de rares occasions. Le franc, se renforçant continuellement, a obligé les entreprises exportatrices à garder une longueur d’avance sur la concurrence internationale en termes d’efficience, de pouvoir d’innovation et de savoir-faire, à ouvrir de nouveaux marchés et à se séparer des domaines d’activités qui n’étaient plus concurrentiels

La stratégie a payé: le «Made in Switzerland» est internationalement reconnu comme un label de qualité, notamment grâce au franc fort. La stabilité de cette monnaie a dû être un point aussi important que le secret bancaire pour l’établissement de la Suisse en tant qu’une des places bancaires internationales de premier plan.

Les succès du passé ne changent rien au fait que les entreprises nationales actives dans l’exportation ou le tourisme luttent pour leur compétitivité depuis le 15 janvier 2015. L’expérience des appréciations antérieures du franc a cependant montré que l’économie suisse est parfaitement capable de sortir renforcée de telles phases difficiles.

Vous trouverez d’autres graphiques intéressants à ce sujet sur le poster «Le franc fort – Fardeau et opportunité» du nouvel «avenir spécial» 02/15 «Franc fort et compétitivité». Tous deux peuvent être commandés sans frais.